Réalité virtuelle : 3 exemples qui nous montrent à quoi elle est vraiment destinée

Virtual reality is now available in all languages. Who has never taken part in a RV experience in 2019? After all, whether you’re navigating an imaginary 3D world as an avatar or watching a movie or TV series with the helmet screwed on your head, it’s unlikely you’ve survived. But RV is now being exploited for all kinds of purposes, an opportunity for us to address the issue of virtual reality and its ethics.

Les médias populaires ont mis en évidence des personnages directement confrontés à la réalité virtuelle tels que Jake Sully dans Avatar, Wade Watts dans Ready Player One ou encore Karl dans l’épisode « Striking Vipers » de la série Netflix Black Mirror. Dans ces trois exemples précis, la VR a pour objectif d’encourager une personnification dans un monde virtuel chez le spectateur. Mais en réalité, le pouvoir de la VR est bien plus grand.

 

1. La VR dans un simple but de divertissement

On sait que la VR permet une plongée dans un monde panoramique en 3D. Dans les exemples cités plus haut, l’usager évolue dans une dimension purement ludique. Les principaux médias mainstream sont touchés par ce phénomène, à l’instar de ce qui se fait dans le jeu vidéo. Des titres tels que Dead or Alive Xtreme 3, Tekken 7, certains RPG majeurs et peut-être même des jeux de simulation virtuelle comme Les Sims 5 ont, ou auront droit, à un mode VR. De quoi amuser les joueurs, et surtout les faire plonger dans une immersion totale !

 

2. La VR pour améliorer les performances

Nous savons que les casques VR sont utilisés dans les maisons de retraite et certains hôpitaux afin d’aider les patients à développer des réflexes conditionnés, à améliorer leur mémoire et même leur mobilité. Globalement, la VR permet donc d’accroître les compétences de ceux qui l’utilisent, à l’image de la chaîne de magasins Walmart qui, selon USA Today, veut entraîner ses employés à mieux gérer certaines situations gênantes et stressantes dans leur quotidien. Grâce à des évaluations réalisées à l’aide de la VR, les managers pourront ainsi déterminer quels employés méritent une promotion ou un supplément de salaire.

 

3. La VR pour faire le mal autour de soi ?

Récemment, le Pentagone a déclaré vouloir investir dans la technologie VR pour entraîner ses soldats en cas de guerre nucléaire. L’idée serait de simuler une menace radiologique via des scénarios qui pousseront les soldats dans leurs derniers retranchements. Toutefois, l’usage de plateformes en réalité augmentée à des fins militaires laisse présager le pire, surtout si certains programmes venaient à être appliqués dans la vraie vie. Reste que la VR permettrait au Ministère de la Défense américain de réduire ses coûts de manière drastique : grâce à la réalité virtuelle, les armées dépenseraient moins en matériel et en transport, par exemple.